Quelle analyse des mariegole ?

MAR.VEN. vise à concevoir un outil d’exploration thématique des mariegole, en simplifiant le travail de recherche et d’analyse par une approche transversale du corpus. Il s’agit donc d’introduire une nouvelle méthodologie d’accès à la documentation.

Ce projet remplit aussi des objectifs secondaires, parmi lesquels : a) préserver les manuscrits originaux de la manipulation physique en permettant de travailler à la place sur des images en haute résolution ; b) assurer l’accès à distance à ces documents via des liens pérennes sur le long terme, un enjeu rendu encore plus évident dans le contexte actuel de pandémie.

Une mariegola est un registre composé d’un ensemble de feuillets, où sont énumérées une série de “règles” entrées à différentes dates, visant à gérer et à organiser le métier. Celui-ci est en effet amené à évoluer en fonction des contextes politiques et économiques, ce qui constitue l’objet de ces réglementations. L’identification de ces règles et leur compréhension demande une expertise et un savoir pointus, car les mariegole s’avèrent moins un ensemble de normes standardisées qu’un agrégat de documents disparates dont la couverture temporelle s’étend sur plusieurs siècles.

Afin de remplir l’objectif d’avoir un outil de recherche transversal, chacune de ces règles est caractérisée par une ou plusieurs thématiques en fonction du sujet abordé, lesquelles ont été définies en parallèle d’une analyse globale du corpus. Les thématiques retenues sont les suivantes :

  1. Compétences et Obligations
  2. Taxes – Collecte et Gestion
  3. Régulation du travail
  4. Techniques
  5. Fraudes et Contrebandes
  6. Relations et conflits entre corporations/groupes
  7. Relations entre corporations/externes
  8. Apprentissage
  9. Obligations sociales
  10. Relations avec les autorités publiques
  11. Création de la Mariegola/de la corporation
  12. Apprentis
  13. Compagnons
  14. Étrangers
  15. Familles des members
  16. Femmes
  17. Redéfinition des charges internes/Élections

L’enjeu a été de circonscrire ces thématiques à une granularité adaptée au corpus en évitant de descendre à un niveau d’analyse trop spécifique : un trop grand nombre de thématiques aurait rendu le travail de classification inutile, et toute perspective comparative impossible.

En plus de ces thématiques, d’autres informations permettent de caractériser chaque règle : synthèse du contenu, date d’enregistrement, mention de noms, de magistratures, annulations, enluminures, numéro de page. Bien évidemment, l’une des informations les plus importantes est le lien vers l’image de la ou des pages contenant le texte de la règle. 

L’ensemble de ces attributs permettent ainsi d’effectuer une recherche inversée, c’est-à-dire partir d’un sujet spécifique pour aboutir à l’ensemble des règles qui s’y réfèrent et aux images des textes concernés, mais aussi d’isoler une partie spécifique du corpus en croisant les attributs (thématiques, dates, corporations…) afin de se constituer un sous-corpus à étudier.

Première version du modèle conceptuel de MAR.VEN

Toutes ces informations ont été saisies sous tableur (un par registre) à partir d’un modèle défini en amont. Les fichiers ainsi constitués ont été traités, harmonisés et compilés en une unique base de données relationnelle permettant d’effectuer des analyses transversales sur l’ensemble du corpus.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.