Contenus et cORpus NUMérisés CORNUM

L’émergence du champ de recherches humanités numériques marque un tournant historique des pratiques scientifiques au sein des sciences humaines et sociales. Tournant computationnel (Varenne, 2016) ou empirique (Guchet, 2017), l’analyse et la diffusion de corpus enrichis au sein de la toile réinterrogent le travail sur les contenus scientifiques. D’une part, il mobilise des communautés diversifiées (scientifiques, archivistes, documentalistes, conservateurs, ingénieurs, informaticiens, amateurs éclairés etc.) et rend possible de nouveaux dialogues entre disciplines par un accès facilité aux images du texte (Souchier, 1998) ou autre sources (photographies, audio, vidéo, données spatiales ou complexes etc.). D’autre part, le document numérique lui-même fait l’objet d’approches nouvelles à l’intersection entre sciences de l’information et de la communication et sciences humaines et sociales, générant de nouvelles formes de productions scientifiques et de réception tant par les chercheurs que les publics visés par la médiation numérique.

Amboise
Sandra Provini
Archean
Claire Hanusse
Archeomed
Luc Bourgeois
Ecrisoi
Françoise Simonet-Tenant
Ecume
Laurence Macé
Egesta
Clara Auvray-Assayas
Flaubert
François Vanoosthuyse
Itam
Pierre-Marie Guihard
Marven
Anna Bellavitis
Spectanum
Joann Elart
Yannick Simon

Ce projet intégrateur s’inscrit dans le cadre de l’évolution accélérée de la transformation des universités partenaires en fédérant dix projets collaboratifs portés par quatre laboratoires normands couvrant des disciplines diverses comme l’histoire, la littérature, l’archéologie, la musicologie, la philosophie , la géographie etc. Parmi ceux-ci, six projets émergents concernent le déploiement en ligne de corpus de textes enrichis ou de données complexes au sein de bases de données ou de bibliothèques numériques ; deux projets confirmés nécessitent la normalisation, la modélisation des métadonnées et la mise en œuvre d’interopérabilités de celles-ci ; enfin, les deux projets pionniers s’inscrivent dans le cadre précédent tout en proposant des travaux innovants  (SIG, 3D) susceptibles de bénéficier aux autres projets.
Les technologies employées sont diverses : les métadonnées peuvent être adossées aux standards des institutions patrimoniales (par exemple, XML-EAD pour le projet ITAM), conçues pour le développement ou l’interopérabilité d’ontologies (par exemple, Cidoc-CRM pour les projets MAR.VEN et ARCHEAN), associées aux normes nationales développées par les universités partenaires comme par exemple la chaîne éditoriale Métopes en XML pour les articles, revues ou ouvrages (pour les projets AMBOISE, ARCHEOMED, e-GESTA), ou encore en XML-TEI thématique au service de la recherche (outre certains des projets précités, les projets ECRISOI, FLAUBERT, ECuME) et enfin, utilisant des systèmes d’information géographique normalisées (ARCHEOMED, SpectaNum, ITAM, MAR.VEN),  voire des données complexes ou de reconstruction 3D (FLAUBERT).

Souchier Emmanuël, « L’image du texte pour une théorie de l’énonciation éditoriale », Les cahiers de médiologie, 1998/2 (N° 6), p. 137-145. DOI : 10.3917/cdm.006.0137. URL : https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-de-mediologie-1998-2-page-137.htm
Franck Varenne. Histoire de la modélisation : quelques jalons. “Modélisation, succès et limites”, CNRS; Académie des Technologies, Dec 2016, Paris, France. ⟨hal-02495473⟩
Guchet, Xavier. “Objet versus artefact. Pour une philosophie des techniques orientée-objet.”, 4 avril 2017, Cahiers COSTECH numéro 1. http://www.costech.utc.fr/CahiersCOSTECH/spip.php?article8

Responsables scientifiques

Tony Gheerart, Professeur de littérature française du XVIIe siècle, Cérédi, Responsable de l’axe transversal Humanités Numériques, IRIHS
Claire Hanusse, Maître de conférence HDR histoire et archéologie médiévale, CRAHAM, MrSH Caen