La correspondance de Flaubert

Le site Flaubert a ouvert en 2001. Tout en conservant sa vocation généraliste, il s’est diversifié en trois autres sites à part entière, réalisés dans le cadre d’une convention entre l’université de Rouen et la Ville de Rouen (Bibliothèque municipale), présentant sous forme numérique l’intégralité du dossier manuscrit de Madame Bovary (2009), du premier volume de Bouvard et Pécuchet (2013) et de la correspondance.

Grâce à un travail collaboratif, le site Flaubert est devenu en dix-huit ans le site de référence des études flaubertiennes, pour les chercheurs mais aussi pour le « grand public ». Dans le cadre de l’aide apportée par le programme CORNUM, le site étendra l’édition des lettres vers la correspondance dite « passive », c’est-à-dire aux lettres reçues par Flaubert, afin de créer un véritable dialogue épistolaire, par fils de conversations. D’autres projets en cours pourront recevoir le soutien des informaticiens recrutés (constitution d’une base de données des objets ayant appartenu à Flaubert, objets « domestiques » mais aussi objets liés à l’œuvre, le perroquet par exemple ; reconstitution en 3 D de la maison de Flaubert à Croisset, aujourd’hui détruite, grâce aux documents iconographiques, notariés, aux informations contenues dans la correspondance et dans les témoignages des tiers : ce projet est soutenu par la Ville de Rouen, propriétaire du Pavillon de Croisset, dans le cadre de la commémoration du bicentenaire de la naissance de l’écrivain, en 2021).

Responsables scientifiques

François Vanoosthuyse, Professeur de Littérature du 19e siècle
Yvan Leclerc, Professeur de littérature française du 19e siècle